Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

Les violences continuent au campus de Lomé

21 Janvier 2016 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Découverte du Togo

Vue partielle des manifestants à l'Université de Lomé - 21 janvier 2016

Vue partielle des manifestants à l'Université de Lomé - 21 janvier 2016

La violence engendre la violence dit-on. Et c’est un cercle vicieux qui ne nous conduit nulle part. Avoir de tels comportements de nos jours n’honore pas la mémoire de nos aïeuls qui se sont sacrifiés pour nous arracher l’indépendance depuis les années 60 et bien avant eux de nos aïeuls qui se sont sacrifiés pour que l’esclavage soit aboli. Avez-vous une fois fait un tour à Castle de Cape Coast au Ghana, ou visité la Porte du Non-retour à Ouidah au Bénin ou plus proche, la Maison des esclaves à Agbodrafo ?

L’homme n’est rien aux yeux de l’homme. Comment après tant de maltraitance, après tant d’actes ignobles et inhumains, nous pouvons continuer avec la barbarie de nos jours ? Parfois je me demande à quoi sert le sacrifice de Jésus sur la croix pour sauver des hommes qui ne veulent pas être sauvés ?

Ce matin déjà, je déplorais l’usage expressif de la force contre des étudiants. Je ne cautionne pas les résultats des actions des étudiants face à cette barbarie mais cela ne peut qu’être dû à un sentiment de ras-le-bol. Déjà que la colère gronde pour cette histoire de taxe d’habitation que l’OTR veut prélever pour des Collectivités Locales qui servent à pratiquement rien si je ne m’abuse, que les entrepreneurs commencent par délocaliser vers les pays voisins à cause de la fiscalité rigide imposée par des experts venus de l’étranger et qui tirent les ficelles de notre économie.

Ces images me rappellent malheureusement les violences de 2014. A quoi nous servent tous ces véhicules calcinés, ces vies mises en danger, ces infrastructures déjà vétustes que nous dégradons d’avantage ? A servir les intérêts de qui, pour quel objectif ?

Chers administrateurs, sachez que c’est à partir de nos impôts et du travail dans la sueur de nos parents et grands-parents que vous êtes rémunérés et que vous avez le devoir de servir en premier lieu les intérêts de ceux-là qui se sacrifient pour que vous puissiez envoyer vos enfants étudier à l’étranger parce que vous savez pertinemment qu’il n’y a rien de prometteurs ici à Lomé et à Kara.

Dans une institution comme l’Université, il est temps que le Président soit élu pour un mandat précis basé sur un programme bien défini avec limitation de mandat bien sûr. Tant qu’il continuera par être nommé à cause de son copinage avec le Pouvoir en place, notre Université ne changera pas de visage. D’aucuns diront, nous sommes habitués. Mais jusqu’à quand continuerons-nous d’être habitués ? N’avons-nous pas envie d’avancer ? Que ces images nous interpellent et que les autorités cessent de convoyer d’autres camions pleins de gendarmes vers le Campus comme si les étudiants étaient des animaux sauvages qui n’ont pas le droit de réclamer de meilleures conditions de vie et que seuls les animaux de Mango peuvent prétendre à une attention particulière du pouvoir en place. Je reste persuadé que c’est par manque de volonté politique et par la volonté d’asservir d’avantage la population que nous en arrivons à ces extrémismes. Sinon, l’argent est là. Le Togo pourrait économiser les sous dépensés pour organiser les célébrations de la fête de l’indépendance qui n’a plus son sens tant que le citoyen bêta ne peut même pas réclamer un peu de liberté pour se former. Cet argent peut servir à investir dans l’achat de plusieurs bus. Le Togo, mon pays, je t’aime mais je ne crois pas que tu as les dirigeants qu’il te faut.

Dieu bénisse mes frères les étudiants et que la Paix nous retrouve le soir au coucher.

 

Voiture complètement consumée - 21 janvier 2016Voiture complètement consumée - 21 janvier 2016Voiture complètement consumée - 21 janvier 2016

Voiture complètement consumée - 21 janvier 2016

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article