Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

Communiquer….Et si c’était la clé ?

11 Mars 2016 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Vie en Société

Communiquer….Et si c’était la clé ?

 

Dans toute organisation, il y a toujours un besoin de connexion entre les individus. Ce besoin est essentiel car un même but est poursuivi mais avec de différentes tâches. Un exemple simple est le corps humain. Si la tête ne communique pas avec les jambes, alors les yeux regarderaient vers la droite quand les pieds iront vers la gauche et ainsi de suite. Nous connaissons déjà le résultat qui en découle donc pas besoin d’en faire un schéma actuellement. Même les animaux que nous qualifions d’individus non dotés de raison comme la nôtre expriment ce besoin d’échanger. Ainsi, des actes sont posés pour draguer une femelle, pour marquer un territoire, pour affirmer son autorité.

Si tout cela est vrai et que, dans nos différents lieux de travail, nous reconnaissons l’importance de communiquer (au risque d’être évalué comme non sociable et remercié pour incapacité à travailler en équipe), alors pourquoi ne pas appliquer le même principe dans nos relations de couple, dans nos relations avec nos familles… ?

Dans mon entendement, communiquer n’est pas forcément synonyme d’accord ou d’expression de la même vision. Communiquer c’est d’abord essayer de répondre à l’autre quand il vous adresse la parole ou quand il vous pose une question. Peu importe que vous lui répondez bien ou pas. C’est le premier pas. Sinon votre interlocuteur, votre mari, votre femme risque de se sentir rabaissé au niveau d’un animal qui n’a pas d’importance et un fossé se creuse.

Communiquer, c’est aussi initier la conversation avec l’autre, s’intéresser à lui et lui faire ressentir votre présence dans sa vie. C’est un élément plus qu’important que le premier car cela dénote déjà de la considération que vous avez pour cet être qui est votre compagnon, votre enfant, votre parent, votre ami. C’est un geste qui rapproche et qui permet d’être complice quand il est associé à une disposition d’écoute. Car il ne s’agit pas que d’initier la conversation mais aussi de laisser l’autre s’exprimer dans vos échanges et de l’écouter.

L’incompréhension peut arriver et qu’une parole soit interprétée d’une autre façon. C’est tout à fait normal et peut se régler juste en cherchant à comprendre pas d’une façon accusatrice mais à la façon d’un profane, d’un curieux. Cela montre l’attention qu’on porte ou mieux la considération que l’on a pour l’autre. Mais quand il faut commencer à juger sévèrement en émettant intérieurement des suppositions diamétralement opposées aux intentions de l’autre, il y a un problème car une rupture se met en place de façon invisible et nos réactions nous éloignent de la communication quand bien même étant aussi une façon de communiquer. On peut avoir un dialogue de sourd et arriver à se comprendre ou du moins à s’accepter à la fin car évidemment tout le monde n’a pas les mêmes prédispositions pour appréhender un fait.

Une autre façon de communiquer et qui n’a cessé de montrer son efficacité, c’est le contact physique. Il en dit plus que vous ne le pensez. De l’expression du visage à la matérialisation de l’intention sur le corps de l’autre, il se passe un truc inexplicable qui touche et qui marque notre degré d’amour, de respect, de besoin de sentir l’autre comme faisant partie intégrante de notre existence. Cette magie est unique et peut aussi se transformer en une épée qui fait mal quand l’intention est corrompue.

Vous vous sentirez peut-être bien quand vous vous isolez parfois ou quand vous refusez d’adresser la parole à quelqu’un. Une fois n’est pas aussi grave que cela ; mais tout le temps malgré les plaintes de la personne, prouve que ce n’est pas lui le problème mais que c’est vous la gangrène qui mérite d’être soignée. Car non seulement vous faites le mal autour de vous dans ces conditions, mais aussi du mal à vous-mêmes. Et quand il s’agit d’un couple, je n’ose pas explorer les conséquences dramatiques que subit l’amour, qui au lieu de matérialiser le bonheur symbolise plutôt l’enfer. Alors pourquoi refuser de communiquer ? Et si c’était la clé de notre bonheur ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

christelle 29/03/2016 13:49

je dirai que communiquer est essentiel, c'est la base de tout.par elle, on montre à autrui ses besoins, ses rêves et ses aspirations profondes. cependant pour que cette communication soit afficace, il faut apprendre à écouter. l'écoute est indéniable. elle ne donne pas lieu à de fausses interprétations, elle accepte de façon profane tout ce qui est dit, tout ce qui se rapporte. elle n'interprète pas maladroitement ou faussement les non dits. elle prend juste en compte ce qui est dit et inter agit avec. la plupart des personnes aime qu'on les écoute malheureusement peu sont ceux qui savent le faire. apprenons à écouter!! prenons le temps d'écouter l'autre (la famille, les parents, les enfants, tout ce qui nous entoure), nous serons surpris du résultat!

Martial 29/03/2016 13:57

Bien pensé. et bien dit.