Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

Message du Président de la République pour les 56 ans de l'indépendance du Togo

26 Avril 2016 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Découverte du Togo, #Vie en Société

Président Faure GNASSINGBE
Président Faure GNASSINGBE

Togolaises, Togolais,

Mes chers compatriotes,

Ce 27 avril 2016, notre cher pays le Togo célèbre 56 ans de souveraineté, conquise de haute lutte.

En souvenir de ce jour mémorable, je vous convie, quel que soit l’endroit où vous vous trouvez, à vous associer au devoir de mémoire qui nous incombe, vis-à-vis des héros de notre indépendance.

En ces heures de communion nationale, je souhaite que vous puissiez trouver dans les luttes intrépides qu’ils ont menées pour notre liberté, une source d’inspiration et un enthousiasme renouvelé, pour poursuivre l’œuvre de construction nationale.

Cette exhortation s’adresse aussi à nos frères et sœurs de la diaspora, qui, j’en suis certain, gardent au plus profond d’eux-mêmes un certain attachement pour la Mère-Patrie et la fierté d’être Togolais.

Mes chers concitoyens,

La célébration de notre fête nationale m’offre le plaisir de saluer à nouveau la bravoure et le sens de l’engagement de tous nos compatriotes qui ont l’exaltante mission de veiller sur l’intégrité du territoire national et sur notre sécurité.

Aujourd’hui leur mission a pris une dimension nouvelle. Elle est de plus en plus exigeante, dans un contexte international marqué par les violences terroristes et la multiplication des réseaux criminels.

Face à ces dangers qui menacent la quiétude de nos populations, la vigilance doit être permanente et la lutte collective.

Ces derniers mois, notre sous-région a été durement éprouvée.

Je saisis l’occasion pour renouveler mes condoléances et notre soutien, aux nations sœurs et amies qui ont enregistré des pertes en vies humaines, suite à des attaques terroristes.

Avec la nouvelle donne qui prévaut, caractérisée notamment par la montée des extrémismes, nous devons renouer à tous les niveaux avec les vertus du dialogue, de la tolérance, de la fraternité et du patriotisme.

La citoyenneté, c’est aussi l’acceptation de l’autre, le respect des différences. La diversité des religions, des langues et des cultures ne doit pas être un prétexte pour alimenter des conflits. C’est pourquoi je lance un appel à toutes et à tous, pour la préservation et la promotion de notre modèle social républicain, qui est basé sur la recherche permanente du mieux-vivre ensemble et sur la nécessité de faire de nos différences le ciment de notre unité nationale.

Togolaises, Togolais

Mes chers compatriotes,

Le Togo étant une nation de croyants, c’est dans la foi et l’espérance que nous devons redoubler d’ardeur pour que notre pays demeure une terre de paix et de sécurité, afin que nous puissions continuer à avancer dans la cohésion, vers le progrès et la prospérité.

Nous souhaitons qu’avec l’aide de Dieu, la dynamique positive amorcée dans tous les domaines de la vie nationale, s’affermisse sans cesse.

La démocratie apaisée que nous nous attelons à consolider, année après année, crée un cadre propice pour l’approfondissement des réformes engagées et pour la poursuite de la politique des grands travaux.

Ainsi, l’inauguration de la nouvelle aérogare de l’Aéroport international Gnassingbé Eyadéma et bien d’autres ouvrages ainsi que la réouverture de l’hôtel Radisson Blu 2 Février, à quelques jours de la fête de l’indépendance, prennent une forte valeur de symbole.

Ces deux évènements sont en effet une bonne illustration de la transformation qualitative qui s’opère au Togo de manière irréversible.

Ils augurent de bonnes perspectives pour notre pays, si nous savons préserver ce qui fait la force de notre nation.

Togolaises, Togolais,

Mes chers compatriotes,

Après 56 années d’indépendance, c’est un nouvel horizon qui se dessine pour le Togo, ce beau pays que nous avons en partage. Il est fait de défis pressants mais aussi d’opportunités que nous devons saisir pour réaffirmer notre ancrage dans la modernité.

Depuis que notre pays a retrouvé le chemin de son développement économique et social en 2006, nous avons franchi des étapes fondamentales qui nous permettent d’envisager l’avenir avec confiance.

Entre 2006 et 2012, une première vague de réformes politiques, économiques et sociales a permis au Togo de réaliser des progrès importants en terme de réduction de la pauvreté et d’amélioration du bien-être. Cet élan s’est poursuivi après 2012 à travers la mise en œuvre de la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi.

Si l’impact des premières réformes a surtout été ressenti dans les milieux urbains, celles qui ont été amorcées en 2012 ont davantage contribué à réduire la pauvreté en milieu rural, permettant ainsi un rééquilibrage progressif au sein de l’espace national.

Les différents programmes mis en œuvre ont créé des dynamiques d’auto-prise en charge au sein des populations à la base et méritent donc d’être consolidés, pour renforcer la lutte contre l’exclusion économique et sociale.

Dans ce domaine, le sort et l’avenir de la jeunesse ne cessent de nous préoccuper.

Le projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes qui a été lancé il y a quelques jours s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’exclusion socio-économique des jeunes. Il vise à multiplier les opportunités d’emploi dans les domaines à fort potentiel tels que l’agriculture, les mines, le tourisme, l’environnement, etc.

Dans le secteur agricole par exemple, ce programme contribuera à renforcer l’entreprenariat des jeunes, en leur apportant des appuis grâce auxquels, ils pourront mieux se prendre en charge dans les phases de production, de transformation et de commercialisation. Il devrait déboucher, notamment grâce au concours du secteur privé, sur la création de milliers d’emplois directs et indirects pour notre jeunesse.

Dans la même dynamique, nous entendons accorder une attention toute particulière à la jeunesse déscolarisée ou semi-scolarisée qui, faute de diplômes, peine à trouver une porte d’entrée sur le marché du travail. Ces jeunes qui sont pour la plupart issus des milliers défavorisés sont les premières victimes de l’exclusion sociale. Nous devons leur tendre la main et leur donner une chance de sortir de la précarité.

Mes chers compatriotes

Dans le souci de consolider davantage les progrès que nous avons réalisés dans la lutte contre l’exclusion sociale, j’ai engagé le Gouvernement dans un vaste programme d’urgence de développement communautaire.

Grâce à ce programme, nous mobiliserons d’importantes ressources additionnelles pour répondre à la demande sociale qui est de plus en plus pressante.

Notre objectif est de franchir un nouveau cap dans la lutte contre la pauvreté, en touchant les populations des zones qui ne sont pas encore suffisamment desservies par les infrastructures et les services sociaux et économiques de base. La finalité est d’accélérer la réduction des inégalités sociales par la promotion d’une croissance inclusive.

Pour y parvenir, nous privilégions les interventions ciblées, répondant à des besoins urgents et prioritaires.

Togolaises, Togolais

Mes chers compatriotes,

Le développement étant par définition une démarche participative, il va de soi que les résultats escomptés ne seront pleinement atteints que si les efforts du gouvernement suscitent au sein des populations bénéficiaires une adhésion totale et une bonne appréciation.

Nous faisons face à des défis multiples. A ceux relatifs à la pauvreté et à l’exclusion sociale que je viens d’évoquer, s’ajoutent le déficit persistant en infrastructures, les défis environnementaux émergents ainsi que le défi du financement de notre développement.

Le prochain Plan de développement national que nous avons allons élaborer à la suite de la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi aura pour vocation non seulement d’assurer une parfaite intégration de nos axes d’actions prioritaires mais aussi d’en accélérer la mise en œuvre dans un cadre institutionnel approprié.

Depuis la campagne nationale de consultation sur l’avenir que nous voulons pour l’après-2015, jusqu’à l’adoption des Objectifs de développement durable, la nation togolaise est entièrement mobilisée pour la mise en œuvre des ODD, en conformité avec ses priorités nationales et ses engagements au niveau continental et sous-régional. Togolaises, Togolais,

Mes chers compatriotes,

Le projet de décentralisation dont la mise en œuvre a été amorcée, conformément à la feuille de route établie, est une chance pour la démocratie participative et une réelle opportunité pour le développement local.

Le processus de décentralisation et des élections locales est un enjeu national qui nous concerne tous. C’est pourquoi le Gouvernement tiendra naturellement compte des contributions constructives des uns et des autres. Le moment venu, il appartiendra à l’Assemblée nationale de retenir les options qui nous guideront dans le parachèvement du processus de décentralisation et dans l’organisation des élections locales.

Le plus important est qu’à chaque étape, les dispositions soient prises pour que le processus de mise en œuvre de la feuille de route de la décentralisation et des élections locales puisse, non seulement avancer mais aussi favoriser à terme le développement local participatif et la promotion sociale des communautés à la base.

Je suis pour ma part convaincu que le succès attendu est à notre portée. Les épreuves et les défis que le peuple togolais a réussi à surmonter tout au long de son histoire, sont autant de raisons d’espérer, d’avoir constamment foi dans l’avenir de notre nation et d’œuvrer sans relâche pour son progrès et son rayonnement.

Sur cette note d’optimisme, je vous souhaite à toutes et à tous une bonne fête de l’indépendance.

Vive la patrie et que Dieu bénisse le Togo.

SEM FAURE ESSOZIMNA GNASSINGBE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article