Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

Vie de couple – Les secrets des couples amoureux - Chapitre 1

13 Avril 2016 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Vie en Société

Vie de couple – Les secrets des couples amoureux - Chapitre 1

Chapitre I – APPRONFONDIR LA COMMUNICATION

Ils se sont rencontrés, ils se sont attirés, ils se sont regardés, ils ne voient plus rien, ils ne cherchent plus rien, ils ont tout trouvé…Devant Dieu et devant les hommes, unis pour le meilleur et pour le pire, ils se sont unis dans un bon baiser, ils partageront leurs joies et leurs peines.

Voilà bien une chanson qui me rend nostalgique des moments qi précèdent le mariage et des moments qui y viennent juste après. Un couple qui se marie est censé être un couple amoureux. C’est aussi vrai pour ceux qui ne sont pas mariés mais qui conçoivent la vie commune avec une autre personne. Malheureusement, dans beaucoup de cas, on oublie assez vite qu’on s’est vraiment marié pour le meilleur et aussi pour le pire. C’est vrai que l’idéal n’est pas d’avoir le pire dans une relation de couple mais puisque la vie est faite de hauts et de bas, nous ne pouvons pas éviter à tous les coups des moments de peine. Et quand ces moments arrivent, comment nous comportons-nous ? Sortons-nous vainqueurs comme au début de notre relation ? Ou sortons-nous érodés et fatigués du bonheur mal vécu. Un ami m’a une fois dit : « J’ai appelé ma femme et je lui ai dit : Si on a décidé de faire vie commune, c’est parce que ça marchait. Maintenant dis-moi, quel est le problème ? Pourquoi ça ne marche plus ? Qu’est-ce qu’on peut faire ? ».

Eh bien, tout commence par là si vous voulez être heureux en couple : LA COMMUNICATION. La communication est le véritable ciment de la vie de couple. Ceci est valable aussi pour la famille. C’est elle qui permet le fonctionnement de la relation, son bon entretien et dans les moments difficiles sa réparation. Mais encore faudrait-il qu’elle soit de qualité. Car il ne faut pas communiquer pour communiquer mais communiquer pour dévoiler une partie de votre intimité à votre partenaire, lui offrir la possibilité d’accéder à une partie de votre vulnérabilité sans violence, sans manipulation, et avec respect, confiance et liberté. Car il faut le reconnaitre : certains sont hypocrites et ne dévoilent jamais la réalité sur ce qu’ils ressentent voulant toujours pointer du doigt l’autre partenaire.

Mais la communication, ce n’est pas que se livrer à l’autre mais aussi savoir écouter avec bienveillance. Rares sont aujourd’hui les personnes qui prennent le temps d’écouter vraiment. Le cerveau a la capacité de traiter plus de 600 mots à la minute alors que nous sommes capables d’en prononcer que 100 mots à la minute. Alors plutôt que de se mettre à penser à ce qu’il faut répliquer à l’autre au moment où il nous parle, il serait bien de prendre le temps d’arrêter de penser à autre chose simultanément au moment de l’écoute. Prenons le temps de maintenir un contact visuel avec notre interlocuteur, d’entrer totalement en relation avec lui.

Il faut apprendre aussi à s’exprimer sans agressivité. Nous avons toujours une réaction après les propos de l’autre mais malheureusement et à cause des émotions, on peut faire face à une réaction agressive de notre partenaire. C’est vrai que souvent nos réactions sont empreintes de paroles moralisantes et de jugements. Alors il faut éviter au maximum les interprétations ou jugements et opter pour des descriptions objectives. Par exemple, au lieu de dire : « On dirait que tes copains comptes plus que moi », dire « tu es sorti quatre fois avec tes copains cette semaine et seulement une fois avec moi ». Ou par exemple au lieu de dire « tu es jaloux (se) », dire « tu ne souhaites pas que j’adresse la parole à d’autres hommes (femmes) »

Tout ceci n’est pas facile à réaliser et nécessite un apprentissage actif. Beaucoup d’articles, de livres, de stage de développement existent et peuvent être utiles. C’est d’ailleurs avec la communication que commence la thérapie de couple.

Enfin, il importe de préciser qu’une communication de qualité ne doit pas souffrir d’interruptions ou de dérangements impromptus. Elle a tout avantage à être menée en terrain calme, en d’autres termes en l’absence des enfants. Il est donc impératif que le couple se réserve des temps de discussions privées, ne serait-ce que pour aborder les sujets intimes.

Chapitre II à suivre : Parler le même langage

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article