Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

Famille recomposée : La relation avec les enfants, la première belle-famille et l’Ex

4 Mai 2016 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Vie en Société

Famille recomposée : La relation avec les enfants, la première belle-famille et l’Ex

Dans la famille recomposée, il existe un facteur très important : le degré d’affinité entre les enfants et les nouveaux parents. Il ne faut pas perdre de vue que certaines familles recomposées sont issues d’un divorce prononcé par un juge (les parents séparés n’ayant pas optés garder un statut de divorcés et ayant décidés de passer à l’étape de remariés). Ce juge fixe la garde des enfants. Cette garde est souvent alternée. Soit les week-end, soit pendant les congés et vacances. Mais de façon générale, ce sont les mamans qui obtiennent la garde des enfants.

En se remariant, la maman donne à son ou à ses enfants un « nouveau papa ». Ce n’est pas tant que cela le papa au sens biologique mais le papa au sens de responsabilité. Alors la façon de se faire appeler est très importante. Il est plus facile d’entendre l’enfant parler de son beau-père ou de sa belle-mère avec ses camarades ou d’autres personnes mais est-ce pareil à la maison ? Mais l’appellation « papa » ou « maman » aussi n’est pas pratique surtout si l’original participe toujours à a vie de l’enfant. Dans ces cas, forcer l’enfant à appeler le conjoint par ces termes peut conduire à un manque de respect ou à des conflits. Il est donc préférable que le surnom utilisé par l’enfant, dès qu’il est respectueux, soit accepté. Généralement en Afrique, les enfants utilisent « Tonton X» ou « Tata Y ». Tant mieux s’il utilise papa ou maman.

Faire partie d’une famille recomposée, c’est aussi composer avec la première belle-famille de votre conjoint. Et cette belle famille comprend généralement les tantes, les cousins, les cousines des enfants de votre conjoint. Ils peuvent être encombrants ou trop présents mais vous ne pouvez pas vraiment vous en débarrasser au risque que la famille de l’ex se rue sur vous et vous accuse de vouloir les séparer de leurs enfants. Car c’est comme cela qu’ils considèrent ces enfants. Leur présence peut aussi signifier qu’ils n’ont pas confiance en vous et veulent s’assurer que vous traitez les enfants comme si c’était les vôtres et qu’il n’y a aucune différence de traitement avec vos propres enfants. Et ils ont raison car l’Homme étant ce qu’il est, a démontré qu’on ne pouvait pas toujours lui faire confiance pour tout. Dans certains cas que nous observons autour de nous, les enfants des autres sont maltraités, dévalorisés et que sais-je encore ? Donc réussir à trouver le bon équilibre non seulement dans votre relation avec l’enfant mais aussi dans votre relation avec la 1ère belle famille est important.

S’il y a par contre, une personne difficilement maitrisable dans le passé du conjoint avec qui vous refondez une famille, c’est son EX. S’il a des enfants avec votre partenaire, leur séparation ne signifie pas la fin de ses obligations envers votre partenaire et son enfant. Il viendra au moins à la maison quand il faut récupérer l’enfant pour le week-end ou mes vacances ; l’enfant va vouloir lui montrer sa chambre et ce qu’il vit dans la maison dévoilant un peu une partie de votre intimité. L’ex va intervenir dans l’éducation de son enfant. Quand il y a rancune au moment de la séparation, et que l’ex a les moyens que vous n’avez pas, il peut vous mener la vie dure en surclassant son ou ses enfants par rapport au vôtre : il choisira une école que vous ne pouvez pas payer pour le vôtre, il offrira à ses enfants des cadeaux que vous ne pouvez pas offrir à votre enfant (et si vous lui confisquez ce cadeau, c’est votre relation avec l’enfant qui en pâtit et se ressent sur sa relation avec vos enfants et ainsi sur l’équilibre de la famille). Il convient donc dans ces cas, que votre partenaire puisse avoir une discussion franche avec son ex et qu’ils se mettent d’accord sur les méthodes de gestion des enfants issus de leur précédente union. Il en va de soi que votre nouveau conjoint ne peut pas non plus passer à une discussion pareille sans en avoir discuté avec vous au préalable.

Dans certains cas, il faut réduire les contacts de votre partenaire avec son Ex. Trop présent dans sa vie peut agir sur ses sentiments et vous mettre en difficulté. Comme quoi le phœnix renaît toujours de ses cendres. Et certains après la séparation découvre qu’ils ont plutôt laissé filer la personne qu’il leur fallait dans leur vie et se remettent en mode reconquête. C’est encore presque plus facile de convaincre la femme de revenir car la femme en général n’aime pas confier son enfant à un autre homme et préfère le papa biologique mis à part le fait que dans nos traditions, la belle-famille ne voit pas toujours d’un bon œil que leur garçon épouse une femme avec des « galons ». beaucoup de préjugés parmi lesquels « ce n’est pas une bonne épouse sinon son mari ne se serait pas séparé d’elle », « c’est une garce qui s’est laissée enceintée par un type et qui va éduquer ton enfant en lui apprenant quoi ? » et j’en passe. C’est donc une gestion complexe quand on voit tous les intervenants dans une famille recomposée. Même quand on arrive à gérer les relations avec les ex, les enfants, les belles-familles, il y a encore beaucoup de boulot qui attend les conjoints : l’éducation des enfants, la gestion des querelles, la naissance d’un nouveau bébé…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article