Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

Sommet sur la Sécurité Maritime

30 Septembre 2016 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Découverte du Togo, #Voyages-Tourisme, #Gestion-Finances-Marketing, #Vie en Société

Sommet sur la Sécurité Maritime

Affaire de Sommet sur la Sécurité Maritime et moi je ne vais rien dire ? J’entends ceci par ci, ceci par là. J’avoue que je comprends les réactions des uns et des autres parce qu’au Togo, on ne rend jamais des comptes quand on prend en charge l’organisation d’événements qui couvrent des milliards de dépenses. L’exemple le plus marquant était les 5F sur chaque appel émis pour soutenir les éperviers. Mais je ne veux pas parler de cela aujourd’hui.

Je me pose plutôt des questions sur COMMENT, POURQUOI et QUELS IMPACTS de ce Sommet au Togo.

D’abord POURQUOI ?

Cela fait quand même très longtemps que le Togo n’a pas organisé un événement d’une telle envergure (depuis le Sommet de l’OUA ayant abouti à la création de l’UA). Alors, pourquoi prendre le pari de désigner le Togo pour abriter un tel sommet ? J’imagine que la Diplomatie Togolaise a réussi à convaincre par leurs arguments les autres pays. Mais des faits marquants aussi peuvent jouer en faveur du Togo : notre espace maritime depuis quelques années semble être la plus sécurisée de la côte avec un risque presque zéro de piraterie, notre port en eau profonde attire beaucoup de navires marchands mais aussi notre côte présente une forte progression de l’érosion. Peut-être que nous trouverons des astuces auprès des participants pour y remédier. Mais en tout et pour tout, un Sommet sur la Sécurité Maritime dit déjà tout par son nom car il s’agit de rendre beaucoup plus sûr les déplacements des navires ainsi que ce qu’ils transportent (hommes comme marchandises). Le Togo a aussi un avantage : point d’accès facile à cause du partenariat ASKY-ETHIOPIAN qui permet de connecter à l’aide des deux compagnies presque toutes les capitales africaines. Bien sûr certains feront escale dans d’autres villes pour des correspondances ou viendront en vol charter ou privé. D’où l’importance de comment gérer le Sommet.

Alors COMMENT ?

Il suffit de sortir un peu du Togo pour constater le retard dans les infrastructures : routes, hôtels, restaurants et j’en passe. Certes, c’est un petit pays et une petite ville comparée aux voisins (Accra par exemple fait plus de 5.000.000 d’habitants soit 3 fois Lomé ; Lagos fait presque 4 fois tout le Togo). Donc tout est petit au Togo : les routes, les hôtels, les restaurants, les parcs (est-ce que cela existe même à Lomé ?). Donc priorité N°1 : Hôtel pour héberger les invités et les participants. Résultat : Hotel Radison Blu 2 Février financé à coup de milliards de FCFA (venus d’où je ne sais pas). Mais quels sont les autres possibilités de logement ? Si un chef d’Etat cherche chambre moins chère, dites-lui de passer me voir. Je vais dormir au salon pour lui laisser mon lit. Priorité N°2 : Les routes : rénovation accélérée de certaines artères de la capitale avec lampadaires. Résultat : c’est agréable de rouler maintenant à Lomé (bref dans certains quartiers bien sûr) avec des routes bien marquées. Priorité N°3 : La sécurité des délégations. Des fouilles de véhicules ont été organisées il y a quelques jours dans les alentours du quartier administratif. Pas étonnant que cela reprenne au moment du sommet. Il faut après tout montrer que vivre à Lomé est « sûr ». Priorité N°4 : Les moyens de déplacement : un parc impressionnant a été aperçu pour le transport des chefs d’Etat. Achetées à combien ? Je n’ai aucune idée. Mais que deviendront ces voitures après le Sommet ? Priorité N°5 : Embellir la ville. Entendez par là : rénover la place de l’Indépendance, refaire les fleurs au niveau des tremplins des routes, créer des jardins architecturaux aux grands carrefours de la ville (GTA par exemple et j’en passe). Eh Lomé, tu seras belle du 10 au 15 Octobre prochain. Actuellement même et ce malgré les pluies de ces derniers jours, c’est rare de trouver du sable sur le sol dans la zone du quartier administratif parait-il. La liste est longue et vous pouvez compléter. Ce n’est pas moi qui parlerai de la rentrée scolaire repoussée au 17 octobre, ni du ralentissement des activités de la fonction publique pour préparer le sommet, ni des arrêtés qui pullulent dans Togo-Presse pour interdire ci ou ça. Comme si ces choses ne peuvent se faire que pendant la période du Sommet.

Maintenant QUELS IMPACTS ?

Les togolais espèrent des retombées positives comme on le dit souvent quand des manifestations grandioses se passent chez vous : plus de chiffre d’affaires au final. Mais faire plus de chiffre d’affaires est aussi synonyme d’investissements (stocks de produits, de marchandises, rénovation de bâtiment, repositionnement stratégique…). Les togolais espèrent aussi que d’autres événements suivront et marqueront le retour de notre pays sur la scène internationale et que le cycle va se pérenniser. Mais une question : qui sont les principaux bénéficiaires de ces retombées ? Les différents marchés ont été bien « attribués » très tôt en tout cas. Après tout on se connait n’étant pas nombreux. Au moins, le togolais lambda comme moi bénéficiera pendant un temps de bonnes routes, de carrefours plus jolis… et de nouvelles règles pour combler le trou laissé par les investissements énormes. Car comme le dit ce célèbre scientifique : « Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme ». Chers togolais, préparez-vous à prendre les retombées positives pour payer les dettes du Sommet sur la Sécurité Maritime.

Moment d’opportunités, sûrement que certaines de nos sœurs profiteront pour faire du Togo un pays arc-en-ciel. A bon entendeur, salut !

En passant, un site web est dédié à l'événement: http://www.sommetdelome.org/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

TEVI-BENISSAN Daté Patrick 03/10/2016 11:07

Lol... sans oublier les feux tricolores qui sont entrain d être remplacé.

lucie rajec 30/09/2016 20:30

.....