Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

Nairobi – La ville de la cohabitation avec la nature

21 Novembre 2016 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Voyages-Tourisme, #Vie en Société, #Découverte du Togo

Nairobi – La ville de la cohabitation avec la nature

Généralement quand on parle de Nairobi, les gens pensent «embouteillages ». c’est vrai. Mais ce que certains ne remarquent pas, c’est la cohabitation avec la nature. C’est vrai que nous avons l’habitude de voir des arbres ou arbustes dans les grandes villes mais avec beaucoup plus un rôle décoratif. Il est donc rare de voir beaucoup d’arbres autour de grands immeubles commerciaux. Mais cela n’est pas le cas de Nairobi.Une ruelle d'un quartier résidentiel

En effet, il suffit d’observer attentivement autour des immeubles dans le centre-ville pour se rendre compte que la nature est présente dans sa forme primitive. Un mélange très subtil pour montrer sûrement à dame nature sa reconnaissance pour cette terre au climat , je dirai, tempéré. C’est vrai que Nairobi se situe à un niveau élevé par rapport à celui de la mer mais la présence de cette verdure n’est-elle pas un élément essentiel purificateur de l’air qui y est respiré ?

En s’éloignant du centre des affaires mais toujours dans le centre-ville, en prenant l’exemple de Westland, on a l’impression déjà de ne plus être dans une ville. Et pourtant on y est toujours. Le secret : les appartements à plusieurs niveaux. En effet, le style de logement dominant à Nairobi est celui des appartements, un business en pleine ébullition. Il est évident que cela occupe moins d’espaces au sol (20 appartements sur 3.600m² au sol au lieu de 20 maisons sur 12.000m² à Lomé par exemple), génère moins de charges (1 ou 2 agents de Une rue du centre-villesécurité à la porte principale pour 20 ménages au lieu de 20 agents de sécurité), une piscine commune au lieu de 20 piscines avec les frais d’entretien… Avec l’espace au sol disponible, dame nature trouve sa chance de vivre. C’est dans ces zones qu’on réalise la cohabitation parfaite, la symbiose entre la nature et les terriens. Même si cet environnement favorise l’éclosion de moustiques (qui m’empêchent de bien dormir la nuit), il est agréable à vivre. Je vous laisse découvrir en images par vous-mêmes.

En passant, la plupart des arbres ont été plantés. Bonne chose n’est-ce pas ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article