Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

Nairobi - Vie Nocturne

23 Novembre 2016 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Voyages-Tourisme, #Vie en Société, #Découverte du Togo

Nairobi - Vie Nocturne

Comment parler d’une ville sans parler de l’ambiance de ses nuits ? Presque impossible. Ce que j’ai pu remarquer, c’est que chaque ville a sa particularité même si les pratiques sont parfois similaires. Le centre-ville demeure le centre névralgique la nuit malgré l’embouteillage pour s’y rendre. Pour résider au centre-ville en tant qu’étrangers, beaucoup d’hôtes sont disponibles (Sarova Stanley, Intercontinental, SixtyEight…). La plupart des boutiques ferment un peu tard car les gens quittent les bureaux et font des emplettes avant de rentrer chez eux. Mais à côté, vous pouvez observer des Lounge Bar, des Bars à ciel ouvert ou des boites de nuit déjà ouvertes. Là il sonne 20h. Ce qui est appréciable, c’est la caractère accueillant du serveur ou de la serveuse. Après tout, la façon dont il ou elle accueille et traite les clients détermine le chiffre d’affaires, la réputation et garantit son salaire en fin de mois.

C’est le moment pour certains de faire un tour et de partager une bière fraiche (TUSKER arrivant en tête) entre collègues et papoter un peu avant de rentrer chez eux avec un Matatu ou un taxi Uber. Au même moment s’anime le marché de la profession la plus vieille du monde. Je sais que vous comprenez de quoi je parle. En terme moins violent, je dirai les filles de joie ou les filles de nuit. Les lieux de prédilection sont la rue mais surtout les bars.

A première vue, tu vois une femme bien habillée avec une veste et un sac à mains. L’image type de la dame qui vient de sortir du bureau et qui a un rendez-vous avec un ami ou un collègue, ou voulant faire passer un peu le temps pour éviter de rester bloquée dans les embouteillages. Car il y a de fortes chances d’arriver à la même heure quand tu quittes à 18h30 ou à 20h suivant la nature de l’embouteillage. C’est en observant de plus près après une bonne dizaine de minutes que tu te rends compte qu’en fait, elle vient plutôt « travailler ». Tu es seul ? On te fait les yeux doux et suivant ta réaction, elle peut s’approcher ou partir à la recherche d’un autre produit. Comme je ne suis pas fan de ce genre d’expériences, je ne peux pas en dire d’avantage. Dommage.

Comme dans tous les pays, les nationalités sont différentes. Il y en a qui viennent du Congo, des pays limitrophes et aussi des nationaux. En effet, avec son lot de sièges régionaux d’ONG ou d’Organisations Internationales, Nairobi attire beaucoup de gens à la recherche de gains que cela soit facile ou non.

La vie nocturne à Nairobi aussi, ce sont les décorations lumineuses qui rivalisent d’un immeuble à l’autre. L’objectif est surtout de marquer les esprits par sa présence dans ce méli-mélo où la compétition tient sa place. On peut même voir des banques ouvertes jusqu’à 20h ou 21h. La circulation devient plus fluide mais le problème qui se pose au centre-ville devient celui du parking des voitures. Car en ce moment d’autres viennent de la périphérie pour l’ambiance au centre-ville.

Quittant le centre-ville, on se rend compte que c’est relativement calme jusqu’à l’ancien quartier de gloire de Nairobi appelé « Buru Buru ». Cette zone aussi est un peu animée mais surtout aux alentours de l’artère principal. Dans la zone de Westland, tu as des centres commerciaux (exemple de Wesgate) ou des Bars à vin et divers. Un autre bar intéressant est K1. Bref, les places pour se détendre ne manquent pas. Alors renseignez-vous pour rendre votre séjour agréable si vous êtes noctambules. Evidemment tout cela n’est pas possible en une seule nuit. Alors prenez la peine de vous préparer en conséquence pour les frais de déplacement aussi. Car rien n’est vraiment gratuit (parking même parfois pour acheter dans la boutique du propriétaire du parking). J’ai même essayé de prendre une photo avec une mascotte et j’ai été surpris que le gars me demande de le payer d’abord. Alors soyez vigilent.

Mais parait que le point le plus chaud de Nairobi se trouve dans Westland. Dommage que j’ai oublié le nom de la rue. Alors payez-moi un autre billet et je vais aller rechercher ces infos avec des images à l’appui. Un autre conseil, ne buvez pas d’alcool si vous devez conduire la nuit à Nairobi au risque de vous faire prendre par la Police avec un test d’alcoolémie. Dès que le niveau dépasse la normale même si vous êtes lucides dans votre conduite, alors sachez que vous êtes faits comme un rat. Prudence également en conduisant car le respect des feux tricolores n’est pas toujours évident. Mais vous apprécierez mieux la ville en faisant un tour la nuit sans embouteillages à partir de 22h.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article