Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

Un mort ressuscité à l'hôpital "La croix" de Zinvié

15 Décembre 2016 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Vie en Société, #Foi-Religion, #Découverte du Togo

Un mort ressuscité à l'hôpital "La croix" de Zinvié

« A. Donatien, homme de 34 ans , marié, atteint d'une péritonite typhique, a été opéré le 22 novembre, sans complication, il va bien au bout de 8 jours et doit sortir le 1er décembre. Il doit 110 000 F à l'hôpital et ne peut pas payer lui-même. il a bien demandé de l'aide à ses parents depuis son arrivée, mais sans réponse.

Il demande à sa femme qui l'a accompagné, de téléphoner à tous ses parents pour leur annoncer son décès. Mais pour récupérer le corps il faut régler les 110 000 F.

Le lendemain, ses parents arrivent à l'hôpital et verse la somme, et demande d'emmener le corps. Comme il se fait tard on leur dit que ce n'est pas possible, mais sur leur insistance il faut céder. Le Père Sosthène réunit les parents leurs expliquant que Donatien est bien mort, mais lorsqu'on a voulu le transporter à la morgue, il s'est assis et à commencer à parler, c'est une vraie réanimation. les parents ont pu le voir, un peu fatigué mais reconnaissant ses parents. Cela c'est terminé par un alléluia final.!!!

A chacun d'apprécier la situation....................... »

C’est une histoire que j’ai reçu dans un groupe de discussion. Ce que j’en pense, beaucoup aussi sûrement le pensent. Il suffit de regarder autour de nous comment nous organisons les funérailles des membres de nos familles et voir comment ces personnes qui ne sont plus de ce monde vivaient dans la misère. C’est cela même notre nature. Ne prendre soin que de soi. Quelle est notre attitude quand nous avons un frère, une sœur dans le besoin, ou à la recherche d’emploi ? Nous l’aidons ? Ou nous faisons semblant de l’aider ? Ne sommes-nous pas souvent plus heureux de voir les autres recourir à notre aide quand ils sont en difficulté ? Comment un cadavre, avec tout le respect que je lui dois, peut-il avoir plus d’importance que la personne vivante ?

Nous vivons malheureusement ces situations tous les jours que Dieu nous donne. Chaque instant, nous refusons notre soutien au pauvre ou nous l’aidons par orgueil, nous déclinons les invitations des autres à bâtir une famille mais achetons des consciences pour construire des châteaux. Le plus attristant est le chrétien qui ne suit le Christ qu’en paroles et presque jamais en actions. Et pourtant, ce Christ, ce Jésus a donné sa vie pour que nous gardons la nôtre. Ce Jésus a jugé qu’il ne peut pas laisser son ami Lazare pourrir dans la tombe et l’en a ressuscité. Mon frère, ma sœur, je ne peux pas te demander de ressusciter un cadavre de nos jours ; je t’exhorte juste à aider à sauver des vies par amour, à être le soutien moral de celui qui en a besoin. Le monde serait plus reconnaissant.

"Ne vend-on pas deux moineaux pour une petite pièce ? Cependant, pas un ne tombe par terre sans l’accord de votre Père. Même vos cheveux sont tous comptés. N’ayez donc pas peur : vous valez plus que beaucoup de moineaux." (La Bible, Matthieu 10.29-31).

Dieu se soucie du sort des moineaux, mais mieux encore : il connaît le nombre de vos cheveux !

  • En fait, il sait tout de vous, de vos pensées, de vos rêves, de vos combats et de vos victoires.
  • Dieu est avec vous à chaque instant. Il vous accompagne partout et prend soin de vous.
  • Il manifeste son amour envers vous de mille et une façons différentes chaque jour.

Prions : Seigneur tu es si grand et si merveilleux. Ton amour pour moi est une grâce et une bénédiction au quotidien. Cela me donne force et courage. Merci pour tout ce que tu fais. Merci de m'aimer personnellement et de m’aider à aimer les autres comme toi. Amen

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

celia 04/01/2017 11:20

Très instructif

celia 04/01/2017 11:20

Très instructif