Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

Bientôt l’alternance politique au Togo ?

26 Janvier 2017 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Découverte du Togo, #Vie en Société

Bientôt l’alternance politique au Togo ?

C'est le voeu de beaucoup de gens même si certains de manière hypocrite n'osent pas dire tout haut ce qu'ils pensent tout bas.

S’il reste encore un pays en Afrique de l’Ouest où une seule famille dirige depuis près d’un demi-siècle, c’est bien mon Togo chéri, l’Or de l’humanité. En effet, GNASSINGBE Père a régné de 1967 à 2005 et depuis c’est GNASSINGBE Fils qui est au pouvoir et qui ne voit pas le rapport quand les journalistes français lui font remarquer sa longévité au pouvoir par rapport aux autres présidents. Mais là n’est pas ma préoccupation aujourd’hui. C’est possible que j’aie une appréciation erronée de la chose politique car c’est un monde qui pour le moment échappe complètement à un mode de raisonnement rationnel.

Nous avons un peuple qui longtemps a demandé à voir d’autres personnes diriger le pays car rien ne va. Et ce n’est pas aujourd’hui que je dirai que tout va bien même si je reconnais qu’il y a une amélioration de la chose. Ce qui m’écœure en fait, c’est l’attitude que je qualifierai d’irrespectueux de nos hommes de l’opposition face à la jeunesse d’aujourd’hui qui ne demande pas grande chose que de vivre en paix et d’avoir de quoi se nourrir, se loger, se vêtir et cesse de quémander à tout bout de champ. Je reconnais que ceux-là, qui depuis les années 70 et en allant ont bataillé et donné leur vie, ont fait un bon travail. Mais sont-ils encore aujourd’hui à la page et en diapason avec le peuple ?

Si Gilchrist Olympio avait trahi l’UFC, par après divisée par après pour mettre au monde l’ANC, c’est sûrement qu’il a compris qu’il ne gagnerait jamais face à la machine GNASSINGBE. Aujourd’hui c’est au tour de Me Yawovi AGBOYIBO de me mettre un peu mal à l’aise quand je lis et relis son interview paru dans Jeune Afrique. Certes, l’âme d’un parti politique réside dans ses valeurs créatrices mais l’avenir de ce parti réside dans sa capacité à s’adapter aux mutations de la vie politique et sociale pour ne pas se noyer dans les magouilles qui visent à garder toujours le volant dans la même direction. Si aujourd’hui le CAR est divisé, je dirai que c’est de la faute à AGBOYIBO qui refuse de pratiquer l’alternance au sein de son propre parti. Un adage dit que la Charité bien ordonnée commence par soi-même. Si Marine Le Pen a réussi à faire monter le FN en France aujourd’hui, ce n’est pas à cause de l’ingérence de son papa Jean-Marie mais à cause de la volonté d’adaptation face aux défis du moment. Me AGBOYIBO doit savoir qu’écarter Me APEVON parce qu’il considère qu’il commence par avoir des idées différentes des siennes est une preuve que le togolais n’est pas encore prêt à l’alternance. Alors que l'essence de l'alternance même se trouve dans le changement d'idées, de méthodes. Peut-être que l'alternance en réalité, c'est juste le changement des dirigeants des partis politiques? D’ailleurs, le peuple en réclame-t-il encore cette alternance quand il voit que nos dirigeants de l’opposition ne se battent en réalité que pour leur intérêt ?

Diviser pour mieux régner est la stratégie de celui qui ne veut pas laisser la Présidence au Togo mais la réalité, c’est que le concept a évolué pour devenir « Diviser soi-même pour mieux se faire enculer ». En réalité, je n’ai rien contre la personne mais contre la méthode. Si depuis plus d’une vingtaine d’année, tu n’as pas réussi à faire plier le régime GNASSINGBE, est-ce à 73 ans que tu vas réussir ? En tout cas, j’espère que tu prends du Viagra pour faire la course contre celui qui ne voit pas le rapport. Même si un jeune debout ne voit pas ce qu’un vieillard assis regarde, il faut apprendre à se mettre parfois au niveau du jeune pour savoir et comprendre ce qu’il regarde au bout du doigt du vieillard plutôt que ce que le vieux montre du doigt.

Les élections auront lieu encore bientôt dans ce pays et ce serait un gaspillage d’énergie et de ressources pour rien du tout car je vois mal comment ces vautours de l’opposition arriveront à faire bloc ensemble. Ou bien la CEDEAO fera-t-elle comme en Gambie ? C’est-à-dire une alternance imposée par la peur de déclencher un massacre inutile. Je dirai Wait and See car l’alternance semble encore loin pour mon pays car même au sein de nos petits groupes, nous ne sommes pas capables de nous départir du pouvoir.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article