Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

Hausse du prix de l'essence: Crise sociale en vue?

28 Février 2017 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Découverte du Togo, #Vie en Société, #Gestion-Finances-Marketing

Hausse du prix de l'essence: Crise sociale en vue?

Habitués à subir sans rien dire les humeurs des autres et surtout des décideurs politiques, les togolais ont montré une autre face aujourd’hui suite à l’augmentation surprise des prix des produits pétroliers. Cela fait la deuxième hausse en moins de deux mois. De longues filesForces anti-émeutes étaient déjà visibles dans les stations d’essence depuis hier nuit. Une hausse qui intervient dans un climat où des rumeurs circulent sur des bonus accordés gracieusement aux pilleurs de ce pays et qui ne sont même pas inquiétés. Je ne me mettrai pas à citer des noms car je n’ai aucune preuve formelle.

Mais la tension était tellement palpable aujourd’hui au sein des manifestants qu’on a l’impression que ce n’est pas que la hausse du prix du carburant qui en est la base. La hausse du carburant n’est que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. La réalité, et pas uniquement au Togo, c’est que les économies africaines se portaient mieux les années passées mais ne se reflétaient pas dans le pouvoir d’achat des citoyens. La gabegie est installée au cœur de nos organisations politiques que tout est rendu opaque.

Bus Sotral en feuMalheureusement, dans cette manifestation d’un ras-le-bol face à une énième action que les togolais ne comprennent pas, des dégâts matériels ont été enregistrés à l’instar du bus de la SOTRAL brûlé au niveau du carrefour GTA-C2A. Beaucoup de routes ont été bloquées empêchant les fonctionnaires et les usagers de vaquer aux activités de façon normale. Si cela continue, c’est tout le pays qui risque d’être asphyxié. Vivement qu’une solution rapide à l’amiable soit trouvé car comme on le fait au Togo, on augmente les prix mais aucune autre mesure pour soutenir les populations ne se prend.

Ou bien s’achemine-t-on vers une autre grève sociale ? Si tel est le cas, je dirai que c’est laCarrefour GTA-C2A manifestation bruyante de ce que vivent les togolais depuis déjà plus d’une décennie da façon silencieuse. Et comme le dit l’adage, le chien aboie mais la caravane passe. Le gouvernement togolais fera-t-il marche arrière ? Aucune idée mais à bien observer les manifestants d’aujourd’hui, on se rend compte facilement qu’il n’y avait aucune connotation politique pour crier à une tentative de déstabilisation politique par la rue.

Tomorrow is coming, wait and see.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article