Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

LA VIE C'EST COMME UN PLAT DE NOURRITURE

20 Mars 2017 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Vie en Société, #Découverte du Togo, #Cuisine

LA VIE C'EST COMME UN PLAT DE NOURRITURE

J’ai l’habitude de lire des textes sur la vie : c’est comme un train, c’est comme quand tu vas à l’hôpital ou la morgue… Moi j’ai autre chose à dire et j’espère que les gens qui liront vont aussi partager au maximum.

La vie c’est comme un plat de nourriture où nous avons la pâte, la sauce (y compris le piment, le poisson, la viande…). Il y a toujours l’AVANT, le PENDANT et l’APRES.

L’AVANT est constitué de tout ce qui est mis en œuvre pour que la vie soit. D’abord, il faut qu’un homme et une femme fasse le crac crac et que la femme tombe enceinte, qu’elle supporte la grossesse pendant 38 à 40 semaines, qu’elle accouche et qu’on se retrouve en face d’un bébé. Les jaloux diront qu’il ne ressemble pas à son père ou simplement que le bébé n’est pas joli ou encore qu’il est mignon. C’est la première phase de la vie. Tu rencontreras toute sorte de personnes qui ne savent pas ce que tu endures mais qui sont les premiers à te critiquer ou à te soutenir ou à te mentir. Tu trouveras aussi dans le même temps, beaucoup qui t’apprécieront, qui voient en toi un potentiel et qui sont prêts à te considérer comme un être sacré. Avant aussi que tu ne sois servi dans le couvert, il y a eu une préparation au cours de laquelle les parents t’ont éduqué, façonné. Ne l’oublie pas car tu en feras pareil pour tes enfants et la façon dont tu les prépares, c’est de cette même manière qu’ils se présentent à la société.

Le PENDANT, c’est au moment où tu manges. C’est là que tu prends conscience qu’il y a peut-être un peu trop de piment ou pas de sel, ou que l’huile est assise au fond de la marmite ou que le poisson est pourri ou que la viande est moins tendre. Au même moment quelqu’un trouvera ce plat délicieux et dira que tu exagères. C’est ce qui se passe avec nous. Nous nous engageons dans la vie et certains nous apprécient alors que d’autres trouvent que nous exagérons. Nous nous retrouvons à composer avec des gens de toutes catégories qui font que soit notre vie est pourrie et nous empoisonnons celle des autres ou que nous sommes une saveur délicieuse qui donnons un sens à la vie des autres. Nous sommes aussi parfois des os durs dans la vie des autres si bien que nous ressentons de l’animosité autour de nous alors qu’au même moment, nous offrons à d’autres de l’amour, de la tendresse.

L’APRES, c’est ce que nous laissons en quittant ce monde. Les gens sont-ils assez honnêtes quand ils viennent lire les oraisons funèbres en ne trouvant rien que des qualités à notre pauvre personne ? Ou bien disent-ils vraiment que notre passage sur terre, notre vie a été un moment de joie pour eux ? Une chose est sûre, que le plat soit bon ou moins bon, car personnellement je déteste le mot « mauvais », le temps que nous passons à le manger est court. Si court que nous regrettons parfois pour ne pas dire souvent que le délicieux plat soit vite fini. Car cette personne que nous sommes aura apporté que du bonheur autour de lui. De la même façon, d’autres trouveront que le temps que dure notre vie est trop long et qu’il vaut mieux s’en débarrasser assez tôt. Il y en a même qui refuseront qu’on nous enterre en Israël pour éviter que nous ressuscitons le 3ème jour.

Alors, toi qui vient de lire ce texte, quel regard portes-tu sur la vie, sur ta vie, sur la vie de tes amis, des membres de ta famille… ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article