Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

GARDER SON COUPLE UNI: SIX (6) METHODES QUI MARCHENT

14 Avril 2017 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Couple, #Amour, #Femmes, #Secrets de femmes, #Secrets des hommes, #Sexe, #séduire, #Séduire un homme, #écoute, #Vie en Société, #Garder couple uni

GARDER SON COUPLE UNI: SIX (6) METHODES QUI MARCHENT

Selon les statistiques mondiales, la population mondiale est estimée à près de 7,5 milliards d’individus. Très longtemps, il y a toujours eu plus de femmes que d’hommes mais la tendance actuelle prouve qu’il y a plus d’hommes que de femmes (49,6%). Mais d’une région à l’autre ou d’un pays à l’autre, ce taux peut varier. Au Togo par exemple, il y a plus de femmes (50,7%) que d’hommes. Si on considère que chaque homme a droit à une seule femme, et que nous avons environ le même nombre de religieux que de religieuses, alors il est certain que certaines femmes, soit ne trouveront pas de maris, soit acceptera de vivre dans la polygamie. Merci d’avoir lu ce blablabla.

Revenons au sujet à l’ordre du jour : quelles sont les méthodes qui permettent de garder son couple uni ? La question aujourd’hui est pertinente surtout quand vous discutez avec des jeunes qui, sans avoir fait l’expérience d’une vraie vie de couple, vous disent qu’ils ne sont pas prêts à se marier. Les nombreuses expériences qui échouent tout autour d’eux constituent une cause non négligeable. Selon des sources de 1988 et une étude réalisée par Thérèse LOCOH et Marie-Paule THIRIAT (DIVORCE ET REMARIAGES DES FEMMES EN AFRIQUE DE L’OUEST, CAS DU TOGO, 1995), les divorces représentent environ 21,8% des séparations. Il existe des séparations par veuvage et autres. Les taux de divorces varient selon l’âge du mariage. Il était par exemple de 5,8% pour les unions de moins de 5 ans et de 19,8% pour les unions dont l’âge était compris entre 5 et 9 ans. De nos jours, il est important de refaire ce genre de statistiques mais est-ce que cela changera grande chose au fait que les gens se marient pour le meilleur et pour le pire mais se séparent aussi rapidement ? J’ai donc mené ma petite enquête auprès de certaines connaissances et je me permets de proposer les méthodes ci-dessous.

  1. SAVOIR QUI ECOUTER : dans une relation, on peut faire confiance à 100% ou à 50%. Si on arrive à un minimum acceptable, alors le reste ne doit plus vraiment avoir trop d’importance. Ce qui se passe et que beaucoup ne savent pas, c’est que les ragots parfois se créent d’eux-mêmes. Les histoires du genre « j’ai vu ton mari ici ou j’ai vu ta femme là-bas » ne sont pas encore un problème sauf si nous y accordons plus d’importance qu’il n’en faut. Est-ce que votre mari est un prisonnier pour ne pas aller où il veut ? Ou votre femme est-elle condamnée à avoir une liberté emprisonnée ? Ceux qui racontent souvent ce que vous ne devez pas écouter ont tout intérêt à vous voir échouer parce que de leur côté, ils n’arrivent pas à réussir. Ton ami A te dit qu’il a vu ton mari à un endroit X avec B alors que lui-même vit dans un endroit Y : ma question est de savoir ce qu’il faisait lui-même dans le quartier X et pour quelle raison toi ton mari n’a pas le droit d’aller dans la zone X ? Une chose importante : ce qui entre ne détruit pas le couple mais c’est ce que nous faisons de ce qui entre qui le détruit.
  2. SAVOIR A QUI SE CONFIER: Nous avons tendance à nous rabattre sur nos amis pour nous plaindre de notre partenaire. Erreur. La personne la mieux indiquée à qui nous devons nous confier, c’est plutôt notre partenaire. Sinon comment saurait-il qu’il fait quelque chose de pas bien ou comment pourrait-il s’améliorer ? Comment ne pourrait-il/elle pas se sentir plus proche de nous si nous le/la prenons comme confident (e)? Et en te confiant à la personne dont tu vois le sourire mais dont tu ne vois pas l’intérieur du cœur, qu’est-ce que tu attends ? Qu’il aille parler à ton/ta partenaire pour toi ?
  3.  SAVOIR ETRE PATIENT : C’est souvent parce que l’on veut avoir tout et vite qu’on se rend compte qu’on construit mal. Les conditions dans lesquelles nous vivons ressemblent à la météo. Il faut savoir s’armer de patience et de courage pour aider le partenaire à donner le meilleur qu’il possède. La précipitation est donc mauvaise conseillère. La patience permet d’éviter les coups de sang irréfléchis et néfastes à la santé du couple.
  4. SAVOIR ENCOURAGER : Ce n’est pas du tout facile de s’adapter l’un à l’autre. Il faut savoir reconnaître et surtout encourager les petits efforts de ton partenaire pour qu’il fasse mieux et d’avantage. Il faut savoir que la diplomatie est une arme efficace. Sinon très vite, les remarques sont perçues comme des réprimandes et les reproches pleuvent. Chacun se sent rejeté et marginalisé.
  5. SAVOIR PRENDRE SOIN DE SOI ET DE L’AUTRE : nul ne peut négliger l’impact de l’apparence physique sur les sentiments éprouvés. En tout cas, personnellement, je ne crois pas eux histoires dans lesquelles une très belle femme épouse un homme laid si ce n’est à cause de son argent. Il faut donc continuer par prendre soin de sa peau, de son habillement, de son alimentation et aussi de son partenaire. Si la cravate est mal nouée, pourquoi ne pas la lui arranger au lieu de laisser la secrétaire s’en charger ?  
  6. SAVOIR OUVRIR LES CUISSES : Il ne s’agit pas juste de faire l’amour. Mais de bien faire l’amour. Pas de précipitation. Surtout trouver des astuces pour éviter la routine dans l’acte sexuel. Vous pouvez faire des recherches sur la façon de pimenter un peu votre relation sexuelle. Si des idées vous manquent, alors jouez à ACTION et VERITE (la catégorie HOT ou ADULTE). Si chacun se donne à fond, alors ça marchera.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article