Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

GLOIRE AU PENIS, GLOIRE AU VAGIN

28 Avril 2017 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Pénis, #Vagin, #Sexe, #Secrets des hommes, #séduire, #Séduire un homme, #Secrets de femmes, #Jouissance, #Faire jouir une femme, #Vie en Société, #Amour, #Connaître, #Femmes, #Couple, #Sentiments, #Baiser, #Fantasmes

GLOIRE AU PENIS, GLOIRE AU VAGIN

Vous vous êtes senti choqué du titre que je donne à mon article aujourd’hui ? Pour quelle raison ? Que le sexe est tabou ? Ou qu’on ne peut pas ou doit pas en parler publiquement ? Et pourtant c’est le sujet qui passionne le plus aujourd’hui, n’est-ce pas ? Certains porteront des masques et me diront que ce n’est pas vrai ou plutôt que c’est vrai pour une catégorie de personnes seulement. Et pourtant, l’audience sur mon blog a explosé dès que j’ai commencé par parler de « Faire Jouir la femme », ou « quels types de femmes les hommes aiment », etc.

Dans nos familles, malheureusement, parler de sexe surtout à la maison et en présence des enfants est presque un sacrilège. Et pourtant, nos enfants, ces enfants sont connectés plus que nous-mêmes et font des découvertes dont les qualificatifs me manquent.

Aujourd’hui, à l’ère du numérique, beaucoup de jeunes (dont beaucoup d’enfants) savent déjà manipuler les smartphones et y voient beaucoup de choses. Dans certaines contrées, beaucoup de vidéos et de photos pornographiques circulent. Et la seule chose que les enfants retiennent, c’est que « ça doit être doux » à voir comment les gens gémissent dans ces vidéos. Parfois prenez un peu de recul et observez la réaction des enfants quand les parents se serrent ou s’échangent un baiser. Le reste vous le connaissez déjà. Si nous sommes devenus de grands consommateurs de tout ce qui passe sur les réseaux sociaux sans retenue, alors pourquoi ne pas ouvrir des discussions franches avec nos enfants à la maison sur la sexualité ? Ou bien préférons-nous continuer par les laisser se faire éduquer par la rue et après faire face aux grossesses précoces, aux avortements compliqués et j’en passe ?

Aujourd’hui également, il est très rare de voir les deux partenaires parler de sexe entre eux quand ils sont ensemble et seuls ? Qu’est-ce qui est si difficile dans tout cela ? Je ne parle pas de faire l’amour. Mais juste de parler de sexe. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Beaucoup ignorent encore qu’ils peuvent connaître d’avantage les goûts de leurs partenaires rien qu’en discutant. Et pourtant ces mêmes personnes se sentent à l’aise en parlant de sexe avec leurs amis. Ou bien le partenaire existe juste pour passer à l’acte sexuel ? On finit bien vite par entrer dans la « routine » et ne plus vivre intensément les sentiments qu’on ressent. La baisse de la libido dans un couple tue parfois le couple. C’est donc problématique lorsqu’elle inquiète la personne ou son partenaire et affecte la relation amoureuse. Toutefois, cet état n’affecte pas toujours la capacité d'avoir des relations sexuelles mais agit quand même sur le degré de jouissance. Souvent les arguments sont vite trouvées : « c’est parce que mon mari regarde dehors » ou que « madame a un pompier qui passe éteindre le feu en mon absence et je le sens ». J’ai bien envie de dire « CONNERIES » mais je me retiens. Je pense que parler de sexe rend l’atmosphère moins lourd, fait sourire, déstresse et rapproche en créant des envies. Parfois même, j’ai envie de dire : « Madame, joue un peu avec le pénis de ton mari de temps en temps » (Attention je ne dis pas de faire forcément l’amour ; je parle de le caresser par exemple, lui dessiner de petits cœurs sur les tétons et puis après de lui dire d’aller prendre une douche et vous sortez prendre de l’air). Si tu arrives vraiment à le faire, il pensera presque tout le temps à toi plutôt qu’à une autre. C’est valable pour l’homme également à l’endroit de la femme.

Parler de sexe permet également et surtout de bien préparer les deux corps à s’accepter et à faire l’amour correctement comme il se doit. Si la discussion est bien coquine, le pénis du monsieur ne peut pas rester mou et le vagin de madame ne peut qu’être mouillé.

Mais attention, au même moment que cela fait du bien, il faut reconnaître que bien de mauvaises choses se passent de nos jours à cause de ces deux organes : les disputes dans les foyers, les divorces, les agressions sexuelles… En effet, nous parlons avec des gens dotés d’une sensibilité. Nous rions tous mais les paroles agissent sur l’inconscient de certains qui finissent par développer à l’égard de simples amis des envies de relation sexuelle. Bien d’amitiés ont été rompues à cause de cela car soit le garçon est déjà en couple et aime sa copine ou vice versa et que les deux amis ne veulent pas se retrouver dans des situations inconfortables. Dans d’autres cas, où l’attirance devient mutuelle, on n’hésite pas à passer à l’acte et une fois posée, on se rend compte que tout change et très souvent l’amitié disparait. Dans d’autres cas encore, certaines finissent par nourrir une obsession au sexe et deviennent insatiables et même exigeants pour des positions dans lesquelles le partenaire ne se sent pas à l’aise. Un peu comme par exemple, demander à son partenaire un plan à trois, juste pour assouvir un fantasme né de discussions avec d’autres amis. Alors, parlez de sexe souvent, mais avec modération et surtout avec prudence.

Nous pouvons ainsi juger de la force de ces organes que sont le pénis et le vagin. Les hommes pourront s’écrier GLOIRE AU PENIS parce qu’avec ils arrivent à faire jouir la femme et se prendre ainsi vraiment pour un homme au moment où les femmes diront GLOIRE AU VAGIN parce que quand l’homme le veut, la femme est capable de se retrouver en position de force et de mettre l’homme à genoux. Inversement, l’homme aussi peut s’écrier GLOIRE AU VAGIN et la femme dire GLOIRE AU PENIS après avoir pris son pied.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article