Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

GROUPES WHATSAPP: LES DANGERS QUI GUETTENT

29 Avril 2017 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #WhatsApp, #Groupe WhatsApp, #Vie en Société, #Danger, #Réseaux Sociaux

GROUPES WHATSAPP: LES DANGERS QUI GUETTENT

Les réseaux sociaux sont devenus incontournables dans la vie contemporaine. Ils nous aident à garder le contact avec la forte mobilité et l’agrandissement de nos villes. La société d’aujourd’hui est devenue tellement exigeante que nous n’avons plus le temps de matérialiser les liens qui nous lient de manière physique. Le virtuel a pris le dessus. Nul ne dira le contraire : par le réseau social, chacun partage ce qu’il fait avec celui qui entre temps a voyagé pour lui rappeler qu’il est toujours là.

Ces réseaux sociaux sont basés sur des algorithmes qui utilisent nos données personnelles (celles que nous avons fournies en tout cas) pour interagir avec les autres données. Les promoteurs de ces réseaux se font d’énormes recettes basées sur les publicités en fonction de l’utilisation qu’est faite du réseau social (nombre d’utilisateurs par exemple), des options que le réseau propose (discussion de groupe, interaction vidéo en direct…). Il existe de nombreux réseaux sociaux, tous fonctionnant à base d’internet : Skype, Instagram, Facebook, Twitter, WhatsApp…

Aujourd’hui, je fais un gros plan sur WhatsApp et surtout sur les groupes WhatsApp. Comme son nom l’indique, c’est un groupe de discussion créé généralement par une personne et modéré par cette même personne (de facto administrateur) et d’autres administrateurs désignés. C’est un lieu d’expression entre des individus qui parfois ne se connaissent même pas.

La dérive, aujourd’hui, c’est d’assister à des groupes qui se créent en désordre sans objectif clair, sans modérateurs. Le risque est de ne rien apprendre de bon, de faire des discussions disparates (quand quelqu’un parle de foot, l’autre parle de musique, ou encore un autre parle de politique ou de sexe). Très vite, la bonne ambiance créée au départ à partir des présentations des uns et des autres laisse place à des invectives et des propos blessants. Il faut donc savoir choisir ses groupes WhatsApp. Si vous êtes intégrés sans votre avis, demandez clairement à celui qui l’a fait de vous expliquer ce qui se passe et si cela ne vous convient, sortez du groupe purement et simplement. Si au final vous vous sentez intéressé, restez-y mais participez aux discussions. Sinon cela ne sert vraiment à rien.

Les informations publiées via les groupes WhatsApp sont à prendre avec des pincettes. De plus en plus, les gens ne font que « transférer » ou « copier-coller-envoyer » des informations ou des images ou vidéos sans se rassurer de la véracité de l’information, sans se rassurer si les mêmes messages sont passés ou pas. Ce qui parfois dérange car saturant l’espace sur les smartphones et surtout concourt à amplifier la diffamation. Les informations personnelles doivent être soigneusement choisies et étudiées avant d’être publiées car nous ne savons pas toujours et souvent ce que les autres en font.

Les groupes à orientation sexuelle : c’est le style qui semble le plus en vogue et qui témoigne de la place qu’occupe le sexe dans notre vie et qui ne dit pas son nom. Les objectifs sont variés mais le fond porte toujours sur le sexe et crée des situations parfois difficilement contrôlables quand des pulsions mal maitrisées prennent le dessus. Certains en font la plate-forme idéale pour leur Business et arrivent ainsi à trouver facilement des proies à la recherche de gains faciles vu que n’importe qui peut vous contacter quand vous êtes membres d’un même groupe à moins que vous ne le bloquiez juste après si ses propos vous semblent offensants et déplacés. Même si les administrateurs mettent souvent que ce sont des groupes ouverts à une catégorie bien définie, il n’est pas exclu d’avoir un peu de tout vu qu’aucun contrôle de pièce d’identité n’est effectué avant l’adhésion.

De plus en plus pointés du doigt par les autorités surtout en Europe, les groupes WhatsApp constituent des plates-formes de recrutement de « djihadiste » ou de « terroriste ». Certes, cela existe également via d’autres moyens mais la vigilance est de mise pour ne pas se laisser entraîner dans des groupes dont nous ignorons vraiment les objectifs, ainsi que les tenants et les aboutissants.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article