Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

SEMAINE SAINTE: Mon catéchisme à moi

12 Avril 2017 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Semaine Sainte, #Pâques, #Foi, #Credo, #Foi-Religion, #Jeudi Saint, #Mercredi Saint, #Vendredi Saint, #Samedi Saint, #Vie en Société

SEMAINE SAINTE: Mon catéchisme à moi

La Semaine Sainte pour les Chrétiens est la période s’étalant du Dimanche des Rameaux à la Pâques. C’est une semaine spéciale car se retrouvant au cœur de la Foi du chrétien.

A l’origine, Dieu créa le ciel et la terre puis tout ce qu’ils contiennent et créa aussi l’homme à son image. Mais après, Dieu remarqua que l’homme se sentait seul et prit une côte de l’homme pour créer la femme. Ils vivaient heureux dans le jardin d’Eden jusqu’à la désobéissance qui amena souffrance et douleur y compris la mort sur terre. Par son acte, l’homme a ainsi mis en péril la création toute entière. Mais Dieu dans sa bonté et faisant preuve de miséricorde va tenter de racheter l’homme qu’il a créé en s’inspirant des prophètes. Les effets sont divers et parfois ne durent pas. Il fallait donc recommencer perpétuellement jusqu’à ce qu’Il se décide à envoyer son Fils Unique Jésus-Christ sur terre pour nous sauver, pour sauver l’humanité mais avec elle, en prenant la condition humaine. Tout ce que l’homme avait besoin de faire, c’était de croire.

Mais contre toute attente, l’homme a eu peur et a cherché à se débarrasser de ce fils qui devenait encombrant parce qu’il dénonçait ce qui était injuste, enseignait une loi qui prônait l’amour et qui mettait les dirigeants de l’époque dans une situation inconfortable dans la justice humaine qu’ils rendaient. Ce même comportement, malheureusement, nous continuons de les observer de la part de nos dirigeants qui n’hésitent pas à sacrifier des vies humaines pour garder un pouvoir qui ne leur sert à rien d’autre que de s’enrichir et puis de mourir après.

C’est ainsi que pour l’atteindre, les hommes passèrent par les plus proches de Jésus et réussirent à convaincre Juda afin qu’il le trahisse. Quand il monta vers Jérusalem, Jésus savait ce qui l’attendait mais n’a pas eu peur que le nom de Dieu soit glorifié. Beaucoup l’ont démontré en brandissant des rameaux et en étalant leurs plus belles tuniques pour que le Fils de l’Homme, Dieu fait homme puisse entrer dans la ville Sainte. En célébrant le Dimanche des Rameaux, je pense que nous célébrons l’entrée de Jésus dans notre vie. Car la ville Sainte aujourd’hui, c’est nous, c’est notre cœur. Qu’il soit pur ou pas, le Christ y entre parce que nous l’invitons et que nous croyons qu’il vient accomplir quelque chose de merveilleux.

Très vite, Jésus sera mis à mort. Une mort après une longue agonie mais qui nous sauve. Par la vie, Dieu nous a donné la vie. Par notre désobéissance, nous avons offert cette vie à la mort. Par la mort de son Fils sur la Croix, Il nous rachète et nous offre encore la vie d’autant plus que trois jours après sa mort, Jésus ressuscita d’entre les morts pour nous montrer que la mort n’était qu’un passage vers une nouvelle vie, ou mieux vers la Nouvelle Vie. Et si le Chrétien célèbre avec piété cette Semaine pleine d’émotion, c’est parce qu’il croit et c’est la déclinaison de la Profession de Foi, le Crédo que nous récitons à l’Eglise au cours de la Messe.

"Je crois en Dieu, le Père tout Puissant, Créateur du Ciel et de la Terre. Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ; qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ; le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts. Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Eglise catholique, à la communion des Saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen."

Chers frères et sœurs, en cette Semaine Sainte où nous professons notre foi, beaucoup espèrent des grâces. Mais en réalité, la grâce n’est pas accordée parce que nous vivons à fond la Semaine Sainte. Mais parce que nous sommes fils de Dieu. Nous n’avons pas besoin d’être hypocrites en faisant croire autour de nous que nous sommes pieux au cours de la Semaine Sainte. Sinon notre carême ressemblera à celui de ceux qui se roulent dans la cendre et s’apitoient pour rien du tout. La Semaine Sainte se prépare et se vit en réalité chaque jour. Puisse le Seigneur qui s’est donné sur la Croix pour nous sauver nous aide à vivre chaque jour comme un jour de la Semaine Sainte afin d’être prêt à tout moment car nul ne connait l’heure.

Bonne marche vers la Pâques.

 

Martial Daté Dovéné TEVI-BENISSAN

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article