Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines de pensées...

ENTRETIEN D’EMBAUCHE : GERER LE STRESS

17 Mai 2017 , Rédigé par TEVI-BENISSAN Daté Martial Publié dans #Emploi, #Entretien d'embauche, #Interview, #Stress, #Gérer le stress, #Travail, #Employeur, #Recrutement, #Vie en Société, #Connaître, #séduire, #Sentiments, #écoute, #Job

ENTRETIEN D’EMBAUCHE : GERER LE STRESS

Avez-vous une fois reçu un coup de fil pour passer un entretien d’embauche ? Surtout quand c’est la première fois ? Pas facile diront ceux qui ont passé cet examen qui sert de bon d’entrée dans le monde professionnel. Car un facteur très gênant s’installe : le stress.

Le stress est une réaction réflexe, tant psychologique que physiologique, de l'organisme devant une situation difficile qui demande une adaptation. C’est donc un état émotionnel normal à prime abord. Des éléments sont indispensables pour qu’on parle de stress :

  • la source du stress : c’est le stimulus auquel il faut s’adapter. Cela peut être une contravention, un mariage, un conflit, une intervention chirurgicale, un examen et même le mode de vie.
  • La réaction de stress : notre cerveau traite tout ce qui arrive comme information et à partir de cet instant nous réagissons. Quand on parle de stress, la principale observation physiologique est souvent l’accélération du rythme cardiaque. La montée d’adrénaline assure au corps de réagir face à la situation.
  • L’attitude : l’intensité de la réaction du stress dépend du message envoyé par le cerveau. Un retard de 5 minutes peut être considéré comme insignifiant mais transposé en une occasion de rater l’avion et donc un rendez-vous important par exemple alors qu’il n’y a peut-être pas d’autres vols disponibles avant deux jours démontre que le stress dépend aussi de la perception que nous avons.

On peut donc faire face à un examen sans être stressé mais quand on se convainc qu’il faut à tout prix réussir et qu’on sait qu’une incertitude règne par rapport au sujet de l’examen, on commence par stresser.

Dans le cas d’un entretien d’embauche, le stress est toujours à son comble à moins qu’on ait déposé sa candidature pour la forme. Même dans ce cas, à un moment donné, le cœur bat toujours plus vite. L’employeur est conscient de cette situation et l’utilise dans l’évaluation du candidat au travail. C’est pour cela que certains employeurs préfèrent convoquer les demandeurs d’emploi soit la veille, soit le jour prévu pour passer les interviews. C’est très important pour l’employeur car l’environnement économique n’est jamais figé. Des changements brusques peuvent intervenir et créer des situations de crise qu’il faut savoir gérer. Et comme dit plus haut, une situation de crise crée un climat de stress. Si l’employé n’est pas capable de s’adapter et de prendre de bonnes décisions, alors il aura moins de chance d’être retenu par l’employeur même s’il est un très bon candidat. Il est donc important de savoir maîtriser le stress dans les situations d’entretien d’embauche. Beaucoup d’astuces existent mais chacun doit pouvoir se connaître suffisamment et s’exercer assez souvent pour trouver l’astuce qui lui va le mieux.

  • Respirer profondément et lentement : quand on panique et que le cœur commence par battre vite, la respiration tend à devenir saccadée. On ne donne pas assez de temps à l’air qu’on inspire de s’installer dans les poumons avant d’expirer. Et il arrive parfois qu’on se sente étouffé. Respirer profondément permet donc d’envoyer assez d’air dans les poumons, et le faire lentement permet de réguler la vitesse de la respiration. C’est déjà un premier pas. C’est aussi conseillé quand on est en colère car cela apaise.
  • Prendre le temps de réfléchir : certains ont la faculté de réfléchir à une vitesse phénoménale et de commencer par répondre aux questions comme dans les jeux que nous voyons à la télévision pour gagner la cagnotte. Ici, il ne s’agit pas de faire un concours car la réponse n’est pas souvent figée et universelle. Il convient donc de prendre à peu près 5 secondes pour commencer à répondre. Mais si on maîtrise totalement le sujet, on peut commencer par répondre immédiatement.
  • Parler posément et à voix audible : parfois le stress nous fait perdre non seulement la voix mais nous fait parler trop vite ou bégayer. C’est une situation qui embarrasse l’employeur obligé de vous demander de vous répéter. Le fait de se voir demander de reprendre une réponse fait planer un vent de panique car on se dit qu’on a peut-être évoqué quelque chose qu’il ne fallait pas. D’un autre côté, l’employeur est embarrassé quand il faut à chaque fois demandé à un employé de répéter ce qui sort de sa bouche pour se faire comprendre.
  • Eviter le verbiage et surtout le mensonge : plus vous parlez trop pour ne rien dire, plus vous vous confondez et vous mentez. L’employeur qui voit la tactique, n’hésite pas à s’amuser à vous pourrir l’instant présent avec des questions qui parfois n’ont aucune relation avec le cœur du métier. Et l’énervement qui peut s’en suivre crée une autre situation de stress.

Il est donc important de ne pas chercher à éviter le stress mais plutôt d’arriver à se maîtriser quand on est sous stress pour réussir un entretien d’embauche. Cependant, je précise que la maîtrise du stress n’est qu’un des multiples facteurs sur lesquels l’employeur embauche. Car la compétence technique et d’autres éléments aussi jouent. Nous y reviendrons dans d’autres articles.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article